Webadev met en place un pod diaspora – diasp.be

11 décembre 2010

Webadev vient de mettre en place un serveur Diaspora (pod), celui-ci est accessible via l’adresse diasp.be.

Le projet Diaspora est en Alpha, il manque pas mal de fonctionnalités, des bugs persistent mais si vous souhaitez tester ce nouveau réseau social, n’hésitez pas à vous inscrire.

Mais qu’est ce que Diaspora ?

Diaspora (ou Diaspora*) est un projet de logiciel permettant de déployer un réseau social offrant des fonctionnalités similaires à Facebook. L’objectif du projet est de proposer un système décentralisé et sécurisé, permettant de préserver la vie privée des participants et de faire communiquer différentes instances de Diaspora installées sur différents serveurs à travers le monde. Diaspora est un logiciel libre distribué sous licence AGPL.
Les promoteurs du projet sont Max Salzberg, Dan Grippi, Raphael Sofaer et Ilya Zhitomirskiy. Ils étaient alors étudiants à l’Institut courant des mathématiques de l’Université de New York. se sont connus au club d’informatique où ils travaillaient sur un projet d’imprimante en 3D.

Source : Wikipedia

Vous pouvez nous suivre sur twitter : @diaspbe

(pod)

Pourquoi nous utilisons Microsoft OneNote chez Webadev

9 décembre 2010
OneNote 2010

OneNote 2010

Au sein de toute organisation il est essentiel d’avoir un système de communication efficace pour partager des informations telles que des notes de réunion avec les clients et prospects, des listes d’actions, des idées sur de nouveaux projets, …

Parce que le traitement de texte se  trouvait être un moyen assez inefficace pour gérer des notes,  nous nous sommes orientés vers un logiciel de Microsoft OneNote et avons voulu partager notre expérience car nous avons trouvé cette application incroyablement efficace pour prendre des notes, organiser des projets, et collecter des informations et de la sorte améliorer notre productivité.

Ce programme nous permet de centraliser pratiquement tous les types d’informations. Il comporte une fonctionnalité de recherche puissante qui permet de trouver rapidement et facilement les informations. Il est également doté d’outils de collaboration destinés à faciliter la gestion des volumes sans cesse croissants d’informations et à favoriser le travail de groupe.

Quelques avantages de OneNote

Voici quelques avantages que nous avons trouvé dans l’utilisation de OneNote:

  • Pas besoin de démarrer un nouveau fichier chaque fois que vous voulez écrire quelque chose ;
  • Possibilité de tout géré de manière logique grâce au système sections (onglets) et de pages au sein des dossiers ;
  • Possibilité de partage du bloc-notes via le réseau. Les modifications apportées par les collaborateurs sont mises en surbrillance et une fonctionnalité de versions de pages propose un historique des versions par date et par auteur ;
  • Création de liens Wiki vers le nouveau contenu afin que toute personne utilisant le même bloc-notes soit automatiquement dirigée au bon endroit ;
  • Des fonctions de recherche performantes montrant les résultats de recherche pendant la saisie vous permettent de retrouver aisément les informations ;
  • Possibilité d’intégrer dans les notes des fichiers de tout type permettant la gestion en une place de l’information ;
  • En plus, l’application s’ouvre instantanément, contrairement à d’autres applications Microsoft.

 Cette liste n’est pas exhaustive et si besoin est vous pouvez lire « Dix bonnes raisons d’essayer OneNote 2010 » .

 Quelques utilisations

  • Prises de notes chez les clients et prospects, ce qui nous a permis d’alléger la charge des rapports de visite;
  • Prise de notes en réunion interne … fini les feuilles volantes
  • Création de to do lists
  • Capture de recherches sur le web. Internet Explorer 8 permet d’envoyer directement le contenu d’une page web vers OneNote

 Nous n’utilisons pas toutes les fonctionnalités offertes par OneNote, cependant nous avons trouvé que ce programme fonctionnait comme nous le voulions sans que nous ayons à conformer notre comportement à la façon dont il fonctionne.

 Nous pensons que, bien qu’il ne soit pas le programme le plus connu de Microsoft,  OneNote est un outil qui peut répondre aux besoins d’une grande diversité d’utilisateurs.

 

Classement des extensions de noms de domaine chez Webadev

17 novembre 2010

En lisant un article sur le classement des extensions de noms de domaine sur 01net.com, nous nous sommes demandés quel était ce classement au sein de Webadev :

Extension dans le monde chez Webadev
.com – Générique 45,54% 28,17%
.net – Générique, Réseaux 6,77% 6,10%
.org – Générique, Organisation 4,43% 0,47%
.info – Générique, Information 3,55% 3,76%
.eu – Union Européenne 1,65% 2,35%
.biz – Générique, Business 1,08% 0,47%
.be – Belgique 0,54% 53,99%
.mobi – Générique, Mobile 0,49% 0,47%
.tel – Générique, Annuaire 0,15% 0,94%
.me – Monténégro, Personnel 0,13% 0,94%
.lu – Luxembourg 0,03% 1,88%
autres 35,66% 0,46%

Le  calcul du % a été effectué sur base du document de 01net.com, téléchargeable ici.

L’extension la plus populaire chez nous n’est pas le .com mais bien le .be en espérant secrètement que cela ne deviendra jamais le .wa

Soutenir CODEART c’est apporter son aide à Haïti

18 janvier 2010

Nos amis de l’ASBL CODEART, spécialisée dans la lutte contre la faim par l’appui aux filières artisanales décentralisées de transformation des produits de base, apportent régulièrement leur soutien et expertise à Haïti.

Le terrible séisme qui a anéanti Port-au-Prince les a profondément émus et affectés. Cette émotion était d’autant plus grande qu’un de leur coopérant, Jean Sprumont et son épouse Michèle, présidente du Conseil d’Administration des AECP étaient à Haïti au moment du séisme.

Roger Loozen, Directeur de CODEART, relate son inquiétude.

En soutenant l’action de CODEART, vous apporterez votre aide au peuple haïtien.

Joyeux Noël et Bonne Année 2010

24 décembre 2009

Webadev vous souhaite de passer de merveilleuses fêtes de fin d’année.

Nous vous remercions pour l’intérêt et la confiance que vous nous avez accordés tout au long de l’année écoulée.

Puisse l’année 2010 vous apporter succès, prospérité, satisfaction et voir vos nouveaux projets se concrétiser.

On parle de Webadev dans le CCImag

15 décembre 2008

Dans son édition de décembre, le magazine CCI mag de la CCI de Liège et de Verviers publie un article sur Webadev, écrit par Jacqueline Remits.

Pour consulter cet article, cliquez sur l’image ci-dessous :

CCImag

A titre d’information, la société d’outplacement dont mention est faite dans l’article est la société A. Th. & Associates Management Consultants.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires sur ce blog ou sur notre page Facebook.

Fidéliser coûte moins cher qu’acquérir un nouveau client. Oui … mais

11 décembre 2008

Si l’objectif de toute entreprise est de gagner de nouveaux clients, les stratégies de fidélisation des clients peuvent présenter un certain intérêt. En effet fidéliser coûte 4 à 5 fois moins cher qu’acquérir un nouveau client.

Olivier Bender dans son « Introduction à la fidélisation en entreprise » aborde différents aspects de la fidélisation tout en fournissant quelques exemples.

Parmi les sujets couverts :

  • Les bonnes raisons pour fidéliser vos clients ;
  • La sélection des clients à fidéliser ;
  • Les outils de fidélisation ;
  • L’utilisation  des nouvelles technologies pour fidéliser les clients.

Il faut toutefois garder à l’esprit que les stratégies de fidélisation restent un complément aux stratégies de conquête qui permettent l’acquisition de nouveaux clients.

En effet, comme l’indique Elisabeth Tissier-Desbordes, professeur au département marketing du campus de Paris, « une politique de fidélisation de la clientèle qui a trop de succès a un effet mécanique sur le vieillissement de la clientèle. A la limite, un taux de fidélité de 100 % sans apport de nouveaux clients se traduirait par une augmentation de l’âge moyen des clients d’un an chaque année. A moyen terme, les attentes des clients fidèles se modifiera, l’image de marque vieillira et il deviendra de plus en plus difficile de recruter de nouveaux clients attirés par des marques plus jeunes. Ce vieillissement de la clientèle s’accompagnera parfois d’un vieillissement du personnel dont la fidélité constituera alors un frein à l’évolution ». 

Virtualisation

10 juillet 2008

On entend de plus en plus parler de virtualisation. Mais il serait erroné de croire que ce concept est nouveau vu que celui-ci remonte aux débuts de l’informatique.

Mais que se cache-t-il derrière ce terme ?

La virtualisation est l’ensemble des techniques matérielles et/ou logicielles qui permettent de faire fonctionner sur une seule machine plusieurs systèmes d’exploitation et/ou plusieurs applications, séparément les uns des autres, comme s’ils fonctionnaient sur des machines physiques distinctes.

Source : wikipedia

Cela permet donc de découper en portions (égales ou non) les ressources (CPU, Ram, disque dur,…) d’une machine physique afin de faire fonctionner plusieurs environnements virtuels.

La virtualisation offre plusieurs avantages tels que :

  • La consolidation des serveurs et l’optimisation de l’infrastructure
    La virtualisation permet d’optimiser l’utilisation des ressources matérielles.
    Grâce à la virtualisation, il est non seulement possible de faire fonctionner plusieurs machines virtuelles sur un seul serveur, mais aussi d’utiliser plusieurs serveurs pour faire tourner une seule machine virtuelle. Les ressources matérielles sont donc utilisées au mieux en fonction de la charge.
    Tout cela, permet d’accroître considérablement le taux d’utilisation des ressources et de sortir du schéma : une application = un serveur.
  • La réduction des coûts de l’infrastructure physique
    Avec la virtualisation, vous pouvez réduire le nombre de serveurs et la quantité de matériel informatique nécessaires au bon fonctionnement de votre activité. Cela réduira vos besoins en ventilation, en alimentation et vous permettra d’avoir un gain d’espace (1 serveur prend moins de place que 5, non ?). Sans oublier que vous réaliserez une économie sur les coûts du matériel informatique.
  • L’augmentation de la flexibilité et de l’efficacité opérationnelle
    La virtualisation offre une nouvelle manière de gérer l’infrastructure informatique et peut aider les administrateurs informatiques à consacrer moins de temps aux tâches répétitives, telles que le provisionnement, la surveillance et la maintenance.
  • Une disponibilité accrue des applications et amélioration de la continuité d’activité
    La virtualisation permet de sauvegarder et déplacer en toute sécurité des environnements virtuels entiers sans interrompre le service. De plus un plantage d’une VM ne bloque pas les autres.

Chez Webadev, nous utilisons la virtualisation à plusieurs niveaux. 
Cela nous permet de disposer d’un grand nombre d’environnements de développement (tant Windows que Linux) ainsi qu’un grand nombre d’environnements de test afin de tester nos applications avant un passage en production tout en optimisant au maximum nos ressources matérielles.

 Vous l’aurez compris, la virtualisation a de beaux jours devant elle. De plus, les constructeurs et grands acteurs de l’informatique, travaillent de plus en plus dans ce sens afin de répondre au mieux aux exigences des entreprises utilisant cette technologie.

Comment frustrer les internautes

27 juin 2008

Selon une étude réalisée par la société SDL Tridion les cinq plus grandes frustrations des internautes sont:

  1. les pop-ups (pour 78% des personnes interrogées)
  2. les intros interminables (pour 56% des personnes interrogées)
  3. le retour en arrière qui fait perdre toutes les informations (53% des personnes interrogées)
  4. l’obligation de télécharger des plugs-in (50% des personnes interrogées)
  5. les demandes d’informations personnelles (49% des personnes interrogées)

Comme l’indique Erik Aeyelts Averink, Président Produits & Solutions de Sdl Tridion, “Les premières impressions comptent et tout bluff rend fous les internautes.Ces éléments ne sont pas simplement ennuyeux, ils transforment la navigation en un enfer. Les entreprises doivent s’assurer qu’elles ne frustrent pas les internautes. Internet est souvent le premier pas dans une recherche et ne doit pas desservir les autres initiatives marketing. Si les entreprises continuent ainsi elles perdront d’une part des clients mais aussi leur réputation. »

Source: SDL Tridion / Silicon.fr

Libéralisation des noms de domaine

25 juin 2008

L’ICANN, organisme international chargé d’allouer l’espace des adresses IP et de gérer le système des noms de domaine prévoit pour 2009 la libéralisation des noms de domaine.

A côté des habituelles extensions génériques comme les .com, .net, .eu,… ou  les extensions de pays comme .be, .fr, … le dépôt par quiconque de n’importe quelle extension pourrait être autorisé.

Cette mesure peut séduire par certains aspects parmi lesquels l’apport  d’une solution à la saturation des extensions génériques ou une meilleure personnalisation des adresses web.

Si dans le principe, cette opportunité pourrait être ouverte à quiconque, il apparaît à la lecture de l’annonce de l’ICANN, à Paris le 23 juin 2008, que celui qui voudra créer une nouvelle extension devra répondre à des exigences strictes.

En effet les futurs appliquants de ces nouvelles extensions devront d’une part disposer des ressources financières suffisantes pour supporter la gestion de cette activité et payer les redevances à l’ICANN et devront d’autre part démontrer leurs compétences organisationnelles, opérationnelles et techniques pour assurer la gestion de ces extensions.
Autant dire qu’en finalité cette libéralisation ne s’adresse pas de fait à monsieur tout le monde.

Des règles seront prescrites par l’ICANN pour la sélection de ces nouvelles extensions. Ces dernières ne devront pas créer d’instabilité technique dans le système des noms de domaine (DNS), et ne pourront en aucun cas violer le droit des marques ou ressembler à des extensions existantes.

Cette libéralisation est certes une révolution dans le monde de l’Internet et il conviendra de suivre de près cette (r)évolution et ce programme de libéralisation.

Sources : ZDNet.FR / ICANN / Lumieredelune.com